Politique en faveur des métiers d'art

La politique du ministère de la Culture en faveur des métiers d'art concerne l'ensemble de ses directions. Elle a pour ambition de préserver et valoriser ces métiers qui interviennent dans la conservation du patrimoine, la création contemporaine et la diffusion de la culture. Elle entend aussi assurer la transmission de savoir-faire d’exception.

L’action des directions générales

La direction générale de la création artistique (DGCA)

Elle définit et évalue la politique de l’État relative aux arts du spectacle vivant et aux arts plastiques. Elle soutient la création, la recherche et facilite la rencontre de toutes les disciplines artistiques : arts plastiques, design, photographie, métiers d'art, musique, danse et spectacle vivant. Elle développe une politique d’achats et de commandes d’œuvres. Elle concourt au développement des réseaux de création et de diffusion du spectacle vivant et des arts plastiques. Elle accompagne la procédure de la commande publique ainsi que celle du 1% artistique (commandes d’œuvres pour les bâtiments publics) ce qui entraine souvent des collaborations entre artistes et professionnels des métiers d’art. Dans le domaine du spectacle vivant, les subventions attribuées aux costumiers, perruquiers, modistes et décorateurs-patineurs contribuent à pérenniser les ateliers permanents de l'Opéra national de Paris et de la Comédie Française. La DGCA encourage également l'enseignement et la formation professionnelle notamment par le biais des écoles d’art. Certains centres de formation sont plus spécifiquement dédiés aux métiers d’art comme celui du Mobilier national pour la tapisserie ou de Sèvres-Cité de la céramique

Actions en faveur des métiers d’art
La DGCA coordonne les actions relatives aux métiers d’art conduites par le ministère de la Culture. Cette mission transversale l’amène à travailler avec la direction générale des patrimoines ainsi qu’avec la direction générale des médias et des industries culturelles. Au niveau régional, elle collabore avec les DRAC (directions régionales des affaires culturelles) qui comptent chacune un correspondant métiers d’art.
La DGCA a pour mission d'assurer la préservation et la valorisation des métiers d’art en étroite collaboration avec l’Institut National des Métiers d’Art (INMA). Elle mène différentes actions :

  • Soutien aux savoir-faire exceptionnels
  • Mise en place des dispositifs régionaux de transmission des savoir-faire
  • Relations interministérielles
  • Ouverture au dialogue avec les professionnels des métiers d’art, les artistes, les institutionnels et les organismes internationaux.

La direction générale des patrimoines (DGP) 

Elle assure le pilotage efficace des politiques publiques dans ses différents domaines de compétence : architecture, archives, musées, patrimoine monumental et archéologique. 

Actions en faveur des métiers d’art
La DGP fait principalement appel aux professionnels des métiers d’art pour ses travaux de restauration ou de restitution. Maçonnerie, charpente, couverture, menuiserie, mais aussi ébénisterie, dorure, tapisserie... Les musées et Monuments historiques constituent des domaines d'intervention privilégiés. 

La direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) 

Elle définit, coordonne et évalue la politique de l’État en faveur du développement du pluralisme des médias, de l’industrie publicitaire, de l’ensemble des services de communication au public par voie électronique, de l’industrie phonographique, du livre et de la lecture et de l’économie culturelle. 

Actions en faveur des métiers d’art
La DGMIC soutient les bibliothèques pour des travaux de restauration de livres anciens et d'estampes. Les archives réalisent en interne les travaux de restauration mais elles font appel à des prestataires extérieurs pour les moulages de sceaux.

L’action des DRAC

Les directions régionales des affaires culturelles (DRAC) sont chargées de mettre en œuvre, sous l'autorité du préfet de région et des préfets de département, la politique culturelle définie par le gouvernement. Elles exercent également une fonction de conseil et d’expertise auprès des partenaires culturels et des collectivités territoriales dans tous les secteurs d’activité du ministère de la Culture : patrimoine, musées, archives, livre et lecture publique, musique, danse, théâtre et spectacles, culture scientifique et technique, arts plastiques, cinéma et audiovisuel. 

Chaque DRAC possède son correspondant métiers d’art. Placé sous l’autorité du Directeur régional des affaires culturelles, il a pour mission de mettre en œuvre, au plan régional, la politique de l'État (Ministère de la culture et de la communication, Direction générale de la création artistique) dans le domaine des métiers d'art.