Cirier

Métier du secteur : Arts et traditions populaires

Métier

Le cirier travaille un mélange de cire animale (cire d’abeille), minérale (paraffine) et végétale. La cire fondue est teintée dans la masse. La forme droite ou conique de la bougie dépend de la technique employée pour déposer la cire sur la mèche, « à la louche » ou « à la plongée ».

Profil

  • Habileté
  • Bonne résistance à la chaleur
  • Sensibilité à la lumière

Emploi et débouchés

Il existe en France une dizaine de ciergeries et manufactures de bougies artisanales. Face à la concurrence de productions industrielles, françaises ou étrangères, ces entreprises fidélisent leur clientèle grâce à la qualité de leurs produits. Elles peuvent s’adapter à des demandes spécifiques et réaliser des petites séries.
Le marché principal des ciergeries demeure encore aujourd’hui les lieux de culte même si la part des ventes destinées à l’Église tend à diminuer. La production est très importante pour les périodes des fêtes de Pâques et de Noël.
Les bougies décoratives sont destinées à une clientèle de professionnels (restaurants, hôtels, décorateurs, fleuristes, antiquaires…) et de particuliers. Elles peuvent être parfumées et personnalisées. Il existe aussi des commandes pour le théâtre et le cinéma pour des décors aux chandelles.

Devenir cirier

Formation initiale

Il n’existe aucune formation initiale préparant au métier de cirier. La transmission du savoir-faire s’effectue par les artisans ciriers eux-mêmes au sein de leurs ateliers.

Formation professionnelle continue

Certains professionnels proposent des stages d’initiation à la fabrication de bougies.