Dominotier - Fabricant de papier peint

Métier du secteur : Arts graphiques

Métier

Le dominotier imprime des feuilles mobiles, les « dominos » utilisés pour les garnitures ou les cartes à jouer. Rattaché à cette profession, le marbreur crée des papiers marbrés. Il place les couleurs sur une gomme végétale, le papier est plongé dans une cuve, immédiatement retiré et rincé.
Le fabricant de papier peint imprime les motifs à partir de matrices de bois gravé sur un papier « à la forme ». L’impression peut également être réalisée en continu, grâce à des cylindres gravés sur des rouleaux de papier. 

Profil

  • Sens du graphisme
  • Créativité
  • Sens des couleurs

Emploi et débouchés

La production de papier peint est devenue très tôt une branche de l’industrie. Les grands fabricants proposent de larges gammes allant des papiers vinyles les moins chers aux papiers sérigraphiés. Les papiers peints faits sur des machines traditionnelles avec des couleurs à la détrempe sur cylindres sont déjà moins courants.

L’artisanat d’art du papier peint a les plus grandes difficultés à exister à côté de cette production industrielle. En France, il est maintenu par deux maisons où l’on pratique encore l’impression à la planche : l’Atelier d’Offard et la manufacture Zuber célèbre pour ses panoramiques. Toutefois, ces papiers sont chers pour le grand public. L’une de ces deux entreprises fabrique aussi des papiers sérigraphiés, plus abordables. L’essentiel des ventes est réalisé à l’export (en particulier vers les Etats Unis). Les commandes d’institutions, par exemple dans le cadre de chantiers de restauration, contribuent aussi à la survie du métier.

Des peintres interviennent parfois pour décorer murs, paravents ou autre en les couvrant de papier qu’ils peignent ensuite directement à la main. Leur production reste confidentielle (travail unique, souvent sur site) et ponctuelle (impossibilité de rééditer ou diffuser le motif).

Devenir dominotier – fabricant de papier peint

Formation

Il n’existe pas de formation spécifique à la fabrication des papiers peints d’art. L’essentiel du métier s’acquiert dans les ateliers possédant encore le savoir-faire. La formation initiale est donc conditionnée par l’entrée dans l’un de ces ateliers.