Restaurateur de papier

Métier du secteur : Arts graphiques

Métier

Le restaurateur de papier restaure, prévient ou stabilise les facteurs de dégradations. Il agit sur les causes externes (variations d’hygrométrie, polluants de l’air, lumière, nuisibles) et internes (éléments acides, évolution des fibres…). Son activité concerne la restauration de tous les ouvrages en papier. 

Profil

  • Sensibilité artistique
  • Minutie
  • Patience
  • Curiosité

Emploi et débouchés

En majorité, les conservateurs-restaurateurs de papier exercent leur profession en tant que travailleurs indépendants (artisans ou professions libérales). Ils peuvent travailler seuls ou se regrouper pour répondre à des marchés publics. Leurs clients font partie du secteur public (musées de France, monuments historiques, collectivités territoriales) ou du secteur privé (antiquaires, galeries, particuliers...).
Depuis la loi musée de 2002, il faut, pour travailler sur des collections relevant de la responsabilité des musées de France, être détenteur d’un diplôme sanctionnant au moins 4 années d’étude et la fin d’un second cycle de l’enseignement supérieur, qui peut également être obtenu par une validation d’acquis de l’expérience professionnelle (VAE).

Devenir restaurateur de papier

Formation initiale

Niveau II
- Licence préservation des biens culturels (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), 3 ans.
- Restaurateur conservateur de biens culturels – Titre homologué de niveau II (Ecole de Condé), 5 ans.
Niveau I 
- Master conservation restauration des biens culturels (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), 2 ans.
- Diplôme de restaurateur du patrimoine - grade de Master (Institut national du patrimoine - Département des restaurateurs - La-Plaine-St-Denis), 5 ans.