Restaurateur de tableaux

Métier du secteur : Arts graphiques

Métier

Le restaurateur de tableaux assure la pérennité et la lisibilité des œuvres sur bois ou sur toile. Après le constat d’état, il agit à la fois sur le châssis (ou le panneau de bois) et la couche picturale par nettoyage, réintégration, repeints… 

Profil

  • Sensibilité artistique
  • Minutie
  • Patience
  • Curiosité scientifique
  • Intérêt pour l’histoire de l’art

Emploi et débouchés

En majorité, les conservateurs-restaurateurs de tableaux exercent leur profession en tant que travailleurs indépendants (artisans ou professions libérales). Les conservateurs-restaurateurs de tableaux sont de plus en plus nombreux à choisir d’exercer leur activité en tant que profession libérale. Ils peuvent travailler seuls ou se regrouper pour répondre à des marchés publics. Leurs clients font partie du secteur public (musées de France, monuments historiques, collectivités territoriales) ou du secteur privé (antiquaires, galeries, particuliers...).
Pour travailler à la restauration de tableaux sur des collections relevant de la responsabilité des musées de France, il faut être détenteur d’un diplôme sanctionnant au moins 4 années d’étude et la fin d’un second cycle de l’enseignement supérieur, qui peut également être obtenu par une validation d’acquis de l’expérience professionnelle (VAE). Il existe aussi une procédure d’habilitation par la Direction des Musées de France.
Une étude parue en 2004 réalisée par la Direction des entreprises commerciales, artisanales et de services estime les professionnels de la restauration d’objets d’art à 971 entreprises et 623 salariés en activité au 1er janvier 2003.

Devenir restaurateur de tableaux

Formation initiale

Niveau II
- Licence préservation des biens culturels (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), 3 ans.
- Restaurateur conservateur de tableaux et d’objets d’art polychromes – Titre homologué de niveau II (Atelier du Temps Passé), 3 ans.
- Restaurateur conservateur de biens culturels – Titre homologué de niveau II (Ecole de Condé), 5 ans.
Niveau I
- Master conservation restauration des biens culturels (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), 2 ans.
- DNSEP créateur concepteur d’expression plastique option Art, mention Conservation-restauration des biens culturels – grade de Master (Ecole supérieure d’art d’Avignon), 5 ans.
- Diplôme de restaurateur du patrimoine - grade de Master (Institut national du patrimoine - Département des restaurateurs), 5 ans.

Formation professionnelle continue

Certains diplômes peuvent être préparés dans le cadre de la formation professionnelle continue. Parallèlement, des organismes privés proposent des formations courtes d’initiation ou de perfectionnement mais également des formations longues dans le cadre d’une reconversion professionnelle.