Diamantaire

Métier du secteur : Bijouterie joaillerie orfevrerie horlogerie

Métier

A partir d’une pierre brute, le diamantaire recherche la réflexion de la lumière la plus pure pour chaque diamant. A l’aide d’une meule diamantée, il réalise le clivage qui dégrossit les facettes, l’ébrutage pour les régulariser et le polissage pour supprimer les imperfections.

Profil

  • Minutie
  • Précision
  • Grande capacité de concentration

Emploi et débouchés

Extraits en Afrique, au Canada, en Russie et surtout en Inde, les diamants se négocient à Anvers. Suivant la croissance mondiale du secteur de la joaillerie, les ventes de diamants sont en progression.
Cette augmentation profite inégalement aux diamantaires qui transforment la matière mais ne font pas de négoce de pierres. Comme les lapidaires, les diamantaires assurent une partie de leur chiffre d’affaires grâce aux travaux d’ajustement ou aux commandes spéciales des ateliers de haute joaillerie.
Les diamantaires travaillent dans des ateliers intégrés aux entreprises de négoce ou dans de petits ateliers (une dizaine d’artisans spécialisés en France). Pour contrer la concurrence des Indiens et les prouesses techniques des Israéliens, les Français misent sur le goût et le très haut de gamme.

Devenir diamantaire

Formation initiale

Niveau V
- CAP lapidaire option diamant, 2 ans.
Actuellement, aucun établissement public ne dispense cette option.

Formation professionnelle continue

Des organismes privés proposent des formations courtes d’initiation ou de perfectionnement à la taille de pierres précieuses.