Graveur héraldiste

Métier du secteur : Bijouterie joaillerie orfevrerie horlogerie

Métier

L’héraldiste grave en creux et à l’envers armes et blasons sur un support or ou argent à l’aide de poinçons et échoppes qu’il fabrique souvent lui-même. Spécialiste des symboles liés aux armoiries, il restitue avec précision les détails, ratifiés par une épreuve en cire.

Profil

  • Précision
  • Intérêt pour l’histoire
  • Intérêt pour le travail du métal

Emploi et débouchés

On dénombre trois ou quatre ateliers de graveurs héraldistes en France. Ils travaillent pour des particuliers du monde entier, des associations, des groupements, des corporations, des maisons de gravure ou des bijoutiers.
En droit français, les armoiries, accessoires du nom de famille et soumises au même régime juridique que lui, sont protégées contre les atteintes portées par des tiers, soit par l’usurpation à titre personnel, soit par l’utilisation notamment à des fins commerciales.
Parallèlement à leur activité principale, les héraldistes peuvent développer une activité artistique de gravure. Ces travaux se reproduisent sur la cire ou tout autre support prenant l’empreinte comme la terre ou le papier.

Devenir graveur héraldiste

Formation initiale

Niveau V
- CAP métiers de la gravure option gravure en modèle, 3 ans.
- CAP métiers de la gravure option marquage poinçonnage, 3 ans.
- CAP bronzier option ciselure sur bronze, 2 ans.
Niveau IV
- BMA orfèvrerie option gravures-ciselure, 2 ans
- FMA Formation Métiers d’art - métal (École Boulle), 3 ans.
Niveau III
- DMA arts graphiques, option gravure, 2 ans.

Formation professionnelle continue

Les CAP métiers de la gravure option gravure en modèle et option marquage poinçonnage peuvent se préparer dans le cadre des contrats de professionnalisation. Des formations non diplômantes, d’une durée variable permettent de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement dans les techniques de la gravure et de la ciselure.