Horloger

Métier du secteur : Bijouterie joaillerie orfevrerie horlogerie

Métier

L'horlogerie se compose de deux secteurs : les montres, leurs composants et bracelets, dits horlogerie de "petit volume" et les pendules, pendulettes, réveils, régulateurs, horlogerie monumentale, horloges d'édifices, dits horlogerie de "gros volume". Le mécanisme d'horlogerie est toujours composé d'une force motrice (poids, ressort), d'une transmission (le rouage) et d'une régulation (l'échappement qui rythme le mouvement en unité de temps). Chaque activité requiert un savoir-faire et des outils particuliers et les horlogers se spécialisent.

Profil

  • Précision
  • Minutie
  • Intérêt pour la mécanique

Emploi et débouchés

Les horlogers peuvent travailler dans la conception (dessin), la réalisation (fabrication de pièces), la réparation et la restauration. Le métier peut donc recouvrir des activités différentes.
Les artisans sont amenés à intervenir dans la fabrication ou la restauration de produits haut de gamme. Certains travaillent en sous-traitance pour les grandes marques horlogères. Les services après-vente des marques et les stations techniques de réparation peuvent également offrir des débouchés aux horlogers. Depuis une dizaine d’années, les montres mécaniques, les montres à complications et les montres anciennes suscitent l’engouement de particuliers ou de professionnels collectionneurs, intéressés par la transmission du patrimoine familial. Le restaurateur de montres de collection est spécialisé dans la réparation ou la réfection des pièces du mouvement, de la boîte, du cadran ou des aiguilles.
D’après le CPDHBJO, le chiffre d’affaires global de l’industrie horlogère française en 2005 représentait 365 millions d’euros pour 119 entreprises. Les maisons suisses sont très demandeuses de jeunes qualifiés. Les salaires peuvent grimper jusqu’à 4000 €.

Devenir horloger

Formation initiale

Niveau V
- CAP horlogerie, 2 ans.
Niveau IV
- BMA horlogerie, 2 ans.
- CQP horloger-rhabilleur, 2 ans.
- CQP horloger spécialisation montres à complications, 1 an.
- FCIL horloger sur montres haute gamme, 1 an.
Niveau III
- DMA horlogerie, 2 ans.

Formation professionnelle continue

Certains diplômes peuvent être préparés dans le cadre de la formation professionnelle continue. Les formations non diplômantes, de courte durée ou sous forme de cours à l’année, permettent de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement dans les techniques de l’horlogerie.