Ebéniste

Métier du secteur : Bois

Métier

L'ébéniste conçoit et réalise des meubles de style ou de création. Il fabrique des pièces en bois massif ou plaqué, à l'unité ou en petit nombre. Les finitions sont parfois confiées à un artisan spécialisé : marqueteur, monteur en bronze, sculpteur sur bois, doreur, vernisseur.

Profil

  • Intérêt pour le travail du bois
  • Bonne perception des volumes
  • Créativité
  • Intérêt pour l'ameublement et la décoration

Emploi et débouchés

L’ébénisterie en France comprend 16 600 entreprises artisanales inscrites au répertoire des métiers, ce qui représente 76% du secteur de  l’ameublement. La taille des entreprises varie : le nombre de salariés est de 0 à plus de 10 ; 65% n’ont pas de salariés et seulement 6% en possèdent plus de 10. Le nombre moyen d’actif  est de 3,5 par entreprise. Le nombre global de salariés dans ce secteur est de 36 800 et 86% d’entre eux sont des hommes.
Les ébénistes réalisent plus de trois-quarts de leur activité en fabrication et travaillent essentiellement avec des particuliers. L’agencement représente 42% du chiffre d’affaires des ébénistes, la création contemporaine 23%, la fabrication de meubles historiques 5% et la restauration de mobilier 10%.
L’exportation est un débouché non négligeable : 12% des entreprises sont concernées par le sujet, un chiffre en baisse depuis 2011 (16%). Les destinations venant en tête sont la Suisse, la Belgique, les Etats-Unis, l’Allemagne et la Grande-Bretagne ainsi que l’Asie et le Moyen-Orient.
Les ébénistes sont en grande partie qualifiés. Le CAP est possédé par 60%, le BAC PRO et le brevet professionnel par 22% et les formations de niveau supérieur par 12% des professionnels.  Quant à la création d’une entreprise, elle se réalise en moyenne à 32 ans. L’ébénisterie est le secteur qui a recourt à la plus forte proportion d’apprentis et contrats professionnels des métiers de l’ameublement : 12% de l’effectif salarié, soit 4416 emplois.
Les métiers de l’ameublement (ébénisterie, tapisserie-sellerie, encadrement-dorure) se répartissent en majorité sur trois pôles régionaux : Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes. (Sources : Union nationale de l’artisanat des métiers de l’ameublement – Rapport de Branche, 2015).

 

Devenir ébéniste

Formation initiale

Niveau V
- CAP ébéniste, 2 ou 3 ans.
- FCIL arts du bois techniques d’autrefois, 1 an après un CAP.
- FCIL restauration de meubles anciens, 1 an après un CAP.
Niveau IV
- BAC PRO artisanat et métiers d’art option ébéniste, 2 ans.
- BMA ébéniste, 2 ans.
- FMA spécialité ébénisterie (Ecole Boulle), 3 ans.
- BTM ébénisterie
Niveau III
- DMA arts de l’habitat option décors et mobiliers, 2 ans.
- BTMS ébénisterie

Formation professionnelle continue

Le CAP ébéniste, le BAC PRO artisanat et métiers d’art option ébéniste, le BMA ébéniste, le DMA arts de l’habitat option décors et mobiliers et des titres homologués peuvent être préparés dans le cadre de la formation professionnelle continue. Des titres professionnels ébéniste de niveau V, sont organisés notamment par des centres de l’Afpa. Destinée à former des professionnels, la filière de formation de l’artisanat organise pour cette profession des diplômes de niveau IV : brevet technique des métiers (BTM) et de niveau III : brevet technique des métiers supérieur (BTMS) ébéniste, préparés par les centres de formation des Chambres de Métiers et de l’Artisanat dans le cadre des contrats de formation en alternance ou de la formation professionnelle continue. Une dizaine de formations non diplômantes, d’une durée variant de un jour à douze mois permettent de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement dans les techniques de l’ébénisterie.