Restaurateur de meubles

Métier du secteur : Bois

Métier

Jusqu’au milieu du XXe siècle, la restauration de meubles était exercée par les ébénistes. Aujourd’hui, elle est confiée soit à des ébénistes restaurateurs qui s’appuient sur leur expérience du métier, soit à des conservateurs-restaurateurs spécialisés dans le mobilier qui s’inscrivent dans un cadre de réflexion éthique. D’autres corps de métiers comme des spécialistes des marbres, des métaux ou des laques peuvent également intervenir dans la restauration d'un meuble.

Profil

  • Minutie
  • Intérêt pour le travail du bois
  • Intérêt pour l'histoire

Emploi et débouchés

Les restaurateurs de meubles ont la possibilité d’exercer leur profession en tant que salarié, travailleur indépendant (artisan, profession libérale) et plus rarement fonctionnaire ou contractuel. Ils travaillent seuls ou en association, pour le secteur public (musées de France, services officiels de protection du patrimoine, collectivités territoriales) ou privé (musées privés, antiquaires, brocanteurs ou particuliers). La majeure partie de la clientèle se trouve dans le secteur privé.
Les professionnels de la restauration de meubles comptaient 2 360 actifs pour 2 388 entreprises en 2003. Selon l’UNAMA, la restauration de meubles représente 27% du chiffre d’affaires des ébénistes.
La profession est aujourd’hui divisée par l’émergence de deux courants : les artisans ébénistes qui ont suivi une spécialisation en restauration et les conservateurs-restaurateurs du patrimoine. Depuis la loi musée de 2002, il faut, pour travailler sur des collections relevant de la responsabilité des musées de France, être détenteur d’un diplôme sanctionnant au moins 4 années d’étude et la fin d’un second cycle de l’enseignement supérieur, qui peut également être obtenu par une validation d’acquis de l’expérience professionnelle (VAE).

Devenir restaurateur de meubles

Formation initiale

La majorité des restaurateurs de mobilier ont suivi une formation d’ébéniste. Toutes les formations du niveau V au niveau III dans les métiers de l’ébénisterie peuvent former à la restauration de mobilier : CAP, BMA, Bac Pro, DMA. Il existe aussi des formations complémentaires dans le domaine de la restauration de meubles anciens.
Niveau III
- DMA arts de l’habitat, option restauration de mobilier, 2 ans.
Niveau II
- Licence préservation des biens culturels (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), 2 ans.
Niveau I
- Master conservation restauration des biens culturels (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), 2 ans.
- Diplôme de restaurateur du patrimoine - grade de Master (Institut national du patrimoine - Département des restaurateurs - La-Plaine-St-Denis), 5 ans.

Formation professionnelle continue

Certains diplômes peuvent être préparés dans le cadre de la formation professionnelle continue. Des formations non diplômantes, d’une durée variable permettent de suivre une initiation ou un perfectionnement.