Vannier

Métier du secteur : Bois

Métier

Le vannier tresse l’osier ou divers végétaux pour fabriquer des objets utilitaires ou décoratifs : paniers, mobilier.

Profil

  • Méthode
  • Sens du volume
  • Intérêt pour le matériau osier

Emploi et débouchés

La profession de vannier trouva son apogée à l’heure de l’industrialisation, fournissant des contenants à différents secteurs d’activité (emballage, viticulture, agriculture, boulangerie). Après la seconde guerre mondiale, l’arrivée de nouveaux matériaux comme le plastique a entraîné le déclin de la vannerie française. La concurrence exercée par les importations de vanneries des pays asiatiques, d’Europe de l’Est et d’Espagne a largement contribué à ce phénomène.
Le Centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA)/ Ecole nationale d’osiériculture et de vannerie de Fayl-Billot dénombre environ 260 vanniers en France en 2014. Le Syndicat national des vanniers quant à lui recense environ 180 vanniers sur le territoire. Des chiffres estimatifs puisqu’il est complexe de recenser les vanniers en raison de la diversité des statuts sous lesquels les professionnels exercent : artisan, exploitant agricole, artiste. Certains peuvent être également salariés dans une coopérative de vannerie. Deux coopératives regroupent plus de la moitié des professionnels : la Société coopérative agricole de vannerie de Villaines-les-Rochers (environ cinquante vanniers) et la Vannerie bussièroise (environ trente vanniers).
Les productions sont majoritairement destinées aux marchés d’aménagement et d’agencement de magasins pour la présentation de produits, à la boulangerie (panification et manutention de pain), à la décoration et à l’ameublement. De nouveaux créneaux apparaissent dans les secteurs du spectacle, de la mode, de l’agencement, des décors de jardin. La production s’ouvre aussi à des collaborations ponctuelles avec des designers et à des recherches technologiques comme le travail sur les normes anti feu pour l’aménagement intérieur. Daniel Martin, directeur de la coopérative de Villaines-les-Rochers, estime que ces nouveaux marchés représentent environ 34% du chiffre d’affaires des vanniers.

Devenir vannier

Formation initiale

Niveau V
- CAP vannerie, 2 ans.

Formation continue

Certains diplômes peuvent être préparés dans le cadre de la formation professionnelle continue. Parallèlement, des organismes privés proposent des formations courtes d’initiation ou de perfectionnement.