Maroquinier

Métier du secteur : Cuir

Métier

Le maroquinier conçoit et fabrique des objets de la vie quotidienne tels que les sacs à main, les ceintures, des accessoires de mode, la petite maroquinerie (étuis, pochettes, porte-clefs, portefeuilles, porte-monnaie, porte-cartes) ainsi que des objets de bureau, de voyage, de sport (mallette, valise, trousse, sac à dos) et des objets en cuir pour les animaux. Petites séries, pièces uniques ou commande, il doit être capable d'adapter ses modèles aux fluctuations de la mode et de contrôler la création tout au long de la fabrication du modèle, jusqu'aux finitions. Il peut également s'attacher à la réparation d'objets abîmés.

Profil

  • Intérêt pour le travail du cuir
  • Bonne perception des volumes
  • Créativité
  • Sens de la finition
  • Intérêt pour l'univers de la mode

Emploi et débouchés

La maroquinerie représente les manufactures, l’artisanat et l’industrie. Selon une enquête du Centre technique cuir chaussure maroquinerie (CTC) en 2002, 233 unités de production employaient 11 916 personnes pour un chiffre d’affaires de 1,09 milliard d’euros en France. Les entreprises se répartissent principalement dans sept régions : Ile-de-France, Rhône-Alpes, Midi- Pyrénées, Centre, Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Aquitaine. Elles exportent plus du tiers de leur production.
En France, les manufactures et les ateliers se caractérisent par une production de grande qualité. Les marques de luxe à la réputation mondiale (Vuitton, Hermès, Lancel, Longchamp) fabriquent ou sous-traitent leurs produits haut de gamme en France ou en Europe. Cependant les petits ateliers souffrent d’un manque de notoriété et d’image de marque. Pour y remédier et pour lutter contre la délocalisation, la profession a mis en place des stratégies combatives : relance de l’image d’articles fabriqués en France, renouvellement de l’offre des produits et des services, développement de la polyvalence du personnel et formation des salariés, renforcement de la coopération fabricants-fournisseurs, optimisation de la distribution, regroupement d’entreprises.

Devenir maroquinier

Formation initiale

Niveau V
- CAP maroquinerie, 2 ans.
Niveau IV
- BAC PRO métiers du cuir option maroquinerie, 2 ans.

Formation professionnelle continue

En France, des formations diplômantes ou non, d’une durée variable permettent de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement dans les techniques de la maroquinerie ou une spécialisation en CAO-DAO maroquinerie.