Archetier

Métier du secteur : Facture Instrumentale

Métier

L’archetier travaille les matériaux les plus précieux : l’or, l’écaille de tortue, l’ivoire… La baguette en pernambouc ou en amourette mouchetée est profilée au petit rabot, cambrée à chaud puis pourvue d’une mèche en crin de cheval qui mettra en vibration les instruments à cordes frottées.

Profil

  • Intérêt pour les instruments de musique
  • Sensibilité artistique
  • Intérêt pour le travail du bois
  • Rigueur

Emploi et débouchés

Le secteur de la facture instrumentale française est essentiellement représenté par des petites et moyennes entreprises dont la plupart (environ 60%) ne comptent pas de salariés. On recense en France une cinquantaine d’archetiers, parmi lesquels une dizaine est spécialisée dans la fabrication d’archets anciens et moins de cinq sont à la fois archetiers et luthiers. Après une expérience d’au minimum cinq années au sein d’un atelier, les archetiers s’installent généralement à leur compte et exercent sous le statut d’artisan dans des ateliers le plus souvent unipersonnels. Ils assument alors toutes les fonctions de l’atelier : fabrication, entretien, restauration, éventuellement expertise, gestion, démarches commerciales, etc.
La clientèle est majoritairement constituée de musiciens professionnels, de maisons de lutherie et parfois de particuliers, recherchant un archet de haute facture, les élèves en écoles de musique s’équipant plutôt d’archets d’étude fabriqués industriellement. L’archèterie française est très prisée par les virtuoses du monde entier. Elle bénéficie d’une clientèle internationale.
Le marché de l’archèterie est directement lié à la politique économique culturelle : il dépend des salaires des musiciens et du taux de recrutement des orchestres et ensembles musicaux.
La profession rencontre des difficultés concernant l’approvisionnement en matières premières car certaines d’entre elles sont soumises à des règles strictes comme le pernambouc. Les archetiers sont désormais contraints d’utiliser les stocks existants jusqu’à épuisement de ceux-ci et sans pouvoir, pour le moment, les renouveler.

Devenir archetier

Formation initiale

Niveau V
- CAP ouvrier archetier, 2 ou 3 ans.
En France, il n’existe pas d’école préparant au CAP ouvrier archetier. La formation peut toutefois se dérouler au sein d’un atelier auprès d’un maître archetier.

Formation professionnelle continue

Certains archetiers proposent des stages d’initiation aux techniques de l’archèterie et/ou de perfectionnement destinés à d’autres professionnels de l’archèterie ou de la lutherie.