Facteur et restaurateur d’accordéons

Métier du secteur : Facture Instrumentale

Métier

L’accordéon est constitué de plusieurs milliers de pièces et de matériaux variés : bois (peuplier, cerisier, noyer), métal (aluminium, laiton ou acier), carton et satin. Le facteur et restaurateur d’accordéons  exécute, assemble et restaure les pièces. 

Profil

  • Intérêt pour les instruments de musique
  • Intérêt pour le travail du bois et du métal
  • Sensibilité artistique
  • Rigueur

Emploi et débouchés

Début XXe, l’engouement pour l’accordéon est si fort que la seule production française ne suffit plus à satisfaire les nombreuses écoles et sociétés d’accordéon. L’importation se fera d’Italie, berceau mondial de l’instrument. La production atteint son sommet vers 1950.
Aujourd’hui, l’accordéon est largement utilisé aussi bien par des artistes variétés que par des groupes « alternatifs » ou des musiciens de jazz, voire par des groupes de rap. La production française est issue des manufactures et des ateliers indépendants. Trois principales fabriques : Accordiola à Sarlat, Cavagnolo à Beynost et Maugein à Tulle produisent quelques centaines d’instruments par an. Chacun nécessitant plus de 100 heures de travail. Rares sont les manufactures qui assurent la totalité de la fabrication de l’accordéon. Pour certaines pièces, elles font souvent appel à des fournisseurs étrangers (assemblage). L’entreprise Maugein est la seule à pouvoir présenter l’ensemble des métiers. Elle emploie 28 personnes et exporte ses produits vers les marchés belges, hollandais, suédois, suisses, finlandais, allemands, espagnols, québécois, américains et japonais.
Quelques facteurs (une dizaine environ) exerçant généralement seuls se consacrent à la fabrication d’accordéons «sur mesure». D’autres petites structures (une centaine environ) font surtout de la maintenance, de l’accord et de la vente d’instruments.
Un accordéon de qualité coûte entre 2 000 et 3 000 €, tandis qu’un accordéon haut de gamme peut être vendu entre 10 000 et 12 000 €. Si la France a une bonne notoriété, l’Italie détient encore le monopole de la fabrication haut de gamme, même si une partie est de plus en plus sous-traitée dans les pays de l’Europe de l’Est et en Chine. L’Asie (notamment la Chine) détient l’essentiel du marché des instruments bas de gamme.

Devenir facteur et restaurateur d’accordéons

Formation initiale

Niveau V
- CAP assistant technique en instruments de musique option accordéon, 2 ans.
Niveau IV
- BMA technicien en facture instrumentale option accordéon, 2 ans.

Formation professionnelle continue

Il existe cycles de stages de perfectionnement technique et d’accordage destinés aux artisans, proposés par le centre national de formation d’apprentis des métiers de la musique (Itemm au Mans).