Coutelier

Métier du secteur : Métal

Métier

L'artisan coutelier fabrique des instruments tranchants qu'il s'agisse d'armes, de rasoirs, de couteaux. Il forge un bloc, généralement d’acier. Il affine la matière par traitement thermique en deux temps, la trempe et le revenu, afin d’ajuster dureté et flexibilité. Par l’émouture, il assure le tranchant de la lame.

Profil

  • Intérêt pour le travail du métal
  • Sensibilité artistique
  • Précision

Emploi et débouchés

On distinguant la coutellerie de table, la coutellerie professionnelle (surtout, pour les métiers de bouche) et la coutellerie fermante (couteaux pliants de poche). Les couteliers d'art réalisent également des armes en pièces uniques : épées, sabres, couteaux de chasse ou pointes de flèches.
Le secteur de la coutellerie connaît un regain d’activité en France grâce à un nouvel intérêt des consommateurs pour la coutellerie haut de gamme. Les entreprises positionnées sur les segments d’articles de luxe ou offrant une gamme complète d’articles de table profitent de l’image de la tradition ancestrale de la coutellerie française. Elles misent sur une production de qualité et un design innovant face à la concurrence étrangère. Le bassin de Thiers dans le Puy de Dôme, est le principal fournisseur national d’articles de coutellerie. Cette région a toujours été exportatrice en direction de l’Europe et du continent américain. Elle représente 70 % de la production nationale. Selon la Fédération française de la coutellerie, environ 3200 personnes y travaillent. Ce chiffre regroupe les salariés d’entreprises de fabrication, de sous-traitance et les fournisseurs.
D’autres régions coutelières ont imposé leur savoir-faire dans la fabrication industrielle, comme la région de Nogent en Haute-Marne, Laguiole en Aveyron, Degrenne en Normandie et Opinel en Savoie. Ces entreprises ont maintenu ou développé leurs effectifs grâce aux activités de sous-traitance métallurgique (forge, découpage, traitements divers) de transformation des matières plastiques et en spécialisant leur production vers les ciseaux, les outils de manucure et de pédicure, les instruments de chirurgie.

Devenir coutelier

Formation initiale

Niveau V
- CAP instruments coupants et de chirurgie, 2 ans.

Formation professionnelle continue

Le CAP instruments coupants et de chirurgie peut être préparé dans le cadre de la formation professionnelle continue. Des formations non diplômantes, d’une durée variable permettant de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement dans les techniques de la coutellerie (techniques de forge, acquisitions des principes de base régissant les comportements de l’acier lors des différents traitements thermiques, etc.)