Tailleur de pierre

Métier du secteur : Pierre

Métier

Le tailleur de pierre possède l’art de la coupe des pierres : la stéréotomie. Il peut intervenir dans toutes les phases de travail : de l'extraction de la pierre à la pose. Il doit tirer le meilleur parti d'un bloc venant de la carrière pour réaliser des éléments tels que des linteaux, des arcades, des voûtes, des façades, des socles, des cheminées, des éléments d'escalier ou de fenestrage. Relevé, esquisse, calepinage, pose ou ravalement sont les activités qu’il est amené à exercer.

Profil

  • Intérêt pour le travail de la pierre
  • Aptitude au travail en extérieur
  • Bonne forme physique
  • Bonne perception des volumes

Emploi et débouchés

Le tailleur de pierre découpe, assemble et polit les pierres en atelier. Il se rend ensuite sur le chantier afin d’installer ses créations. Dans le secteur «pierre», il existe en France 3 000 entreprises dans lesquelles on peut compter 500 entreprises de taille de pierre et de marbrerie. La taille des entreprises artisanales va des petites unités (1 à 4 personnes) aux structures moyennes (6 à 15 personnes). Il existe aussi des entreprises de taille supérieure. On estime à 15 000 le nombre de personnes ayant une activité dans le domaine de la taille de la pierre. De nombreux nouveaux diplômés choisissent de travailler au sein de plus grandes entreprises de maçonnerie qui emploient la pierre. La majorité des tailleurs de pierre ont un statut d’artisan.
Aujourd’hui, le métier tend à se raréfier autant à cause des nouveaux matériaux employés dans les constructions neuves (béton, acier…) que par les réglementations qui n’encouragent pas l’emploi de la pierre. La production de roches ornementales en France a connu une croissance nulle entre 1998 et 2005 alors qu’elle est en augmentation de 4 à 10% dans les autres régions du monde.
Pour les tailleurs de pierre, le plus gros marché est celui de la restauration. Le métier devra de plus en plus tenir compte du développement durable. L’export est aussi un débouché, certains pays n’ont pratiquement plus de tailleurs de pierre comme la Belgique ou les Etats-Unis. Il existe aussi un petit marché du mobilier de décoration (vasques, baignoires, étagères) et du mobilier urbain.
Les tailleurs de pierre sont jeunes : 44% des salariés ont moins de 30 ans. Durant son parcours, le tailleur de pierre peut évoluer du statut d’apprenti, tailleur, appareilleur, jusqu’à celui de chef de chantier, voire entrepreneur. Le tailleur de pierre débute un peu au dessus du SMIC et peut gagner jusqu’à quatre fois son salaire quelques années plus tard.

Devenir Tailleur de pierre

Formation initiale

Niveau V
- CAP tailleur de pierre, 2 ans. (Certificat d’aptitude professionnel, CAP).
- CAP marbrier du bâtiment et de décoration, 2 ans. (Certificat d’aptitude professionnel, CAP).
Niveau IV
- Bac pro artisanat et métiers d’art, option arts de la pierre, 3 ans.
- Bac pro intervention sur le patrimoine bâti, option pierre, 3 ans.
- BP tailleur de pierre marbrier du bâtiment, 2 ans (Brevet professionnel, BP).
- BP métiers de la pierre, tailleur de pierre des monuments historiques, 2 ans (diplôme départemental).
Niveau III
- BTMS métiers de la pierre, 2 ans (Brevet technique des métiers supérieur, BTMS).
Niveau II
- Licence professionnelle des métiers de la pierre, les Compagnons du Devoir en partenariat avec le Conservatoire National des Art et Métiers - Cnam, 3 ans.

Formation continue

Le CAP, le BP et le BAC PRO peuvent être préparés en contrat de professionnalisation ou à temps plein. Pour les professionnels désireux de développer leurs compétences, possibilité de préparer le BTMS (brevet technique des métiers supérieur - niveau III) métiers de la pierre. Les centres AFPA préparent un titre professionnel tailleur de pierre de niveau V. Parallèlement, une vingtaine de formations non diplômantes, d’une durée variant d’une semaine à dix mois ou des cours à la semaine, permettent de suivre une initiation ou un perfectionnement dans les techniques de la taille de pierre.