Céramiste

Métier du secteur : Terre

Métier

Le céramiste doit affirmer sa maîtrise sur quatre éléments : la terre, matière première, l'eau pour la rendre plastique, l'air pour la sécher et le feu pour sa métamorphose. Il transforme une pâte molle crue en un objet dur, inaltérable. Bien que faites à partir d'un matériau unique, l'argile, les céramiques offrent une grande diversité d'aspect, de couleur et de texture. Le terme céramique englobe tous les produits à base d'argile (grès, faïence, porcelaine, terre vernissée, raku), cuite et durcie à des températures allant de 600 à 1350°C. 

Profil

  • Intérêt pour le travail de la terre
  • Habileté manuelle
  • Créativité
  • Précision
  • Bonne perception des volumes

Emploi et débouchés

Le céramiste peut-être artiste auteur, artisan installé à son compte, salarié d’une entreprise ou employé de l’administration publique. Il exerce en atelier, seul ou dans de petites structures, où il réalise des pièces uniques ou produit de petites séries. La fabrication industrielle peut également constituer un débouché : la céramique est en effet utilisée dans les domaines des arts de la table (vaisselle), du bâtiment (carrelage, toiture, sanitaire), des réfractaires (composants de fours) ou encore des céramiques techniques (composants thermomécaniques ou électroniques, prothèses médicales).
De nombreux céramistes mettent en avant l’aspect artisanal de leur production et travaillent dans un cadre traditionnel : la reprise de formes et de techniques traditionnelles leur permet de s'insérer dans le circuit touristique des nombreux marchés de potiers français et de vendre une production principalement utilitaire à une clientèle composée essentiellement de particuliers et de touristes. Certains tendent à se tourner vers une recherche conceptuelle plus proche de l’art contemporain où l'interdisciplinarité est de mise : leur production se détache ainsi de l’aspect utilitaire et s'attire une clientèle de galeristes, de collectionneurs, d’architectes et de décorateurs d’intérieur. De manière générale, le marché s’élargit grâce à l’export (Europe, Japon, USA) et la présence des tourneurs dans les salons internationaux. Enfin, nombreux sont les céramistes qui s’investissent dans des activités de formation afin de maintenir un certain niveau d’activité tout en participant à la transmission d’un savoir-faire.

Devenir Céramiste

Formation initiale

Niveau V
- CAP décoration en céramique, 2 ou 3 ans.
- CAP tournage en céramique, 2 ou 3 ans.
Niveau IV
- BT dessinateur en arts appliqués option céramique, 3 ans.
- BMA céramique, 2 ou 3 ans.
Niveau III
- BTS art céramique, 2 ans.
- DMA arts textiles et céramiques option céramique artisanale, 2 ans.
- DNAP design option arts et design du feu (ENSA – Limoges), 3 ans.
- DNAT design de produit céramique (ESAC – Tarbes), 3 ans.
Niveau II
- Diplôme supérieur d’arts décoratifs option objet et communication visuelle (ESAD – Strasbourg), 5 ans.
- Diplôme universitaire des métiers d’art option céramique (Ecole supérieure des métiers d’art – Arras), 3 ans.
- DNSEP art céramique (ESAC – Tarbes), 5 ans.
- DNSEP design option arts et design du feu (ENSA – Limoges), 5 ans.

Formation professionnelle continue

Plusieurs centres de formation privés spécialisés dans le domaine de la céramique proposent des formations diplômantes. Il existe également de nombreux organismes ou ateliers qui organisent des stages ou des cours de formations diversifiées : tournage, sculpture, modelage sur terre, émaillage, engobage, cuisson, sur l'ensemble de la France.