Brodeur

Métier du secteur : Textile

Métier

L'art de la broderie consiste à ajouter sur la surface d'un tissu déjà fabriqué et fini une représentation d'un ou de plusieurs éléments à plat ou en relief. Le tissu sert donc de support à la création de motifs en fils (lin, coton, soie, laine, métal) ou faits avec rubans, perles, paillettes et autres matériaux. Il existe plusieurs façons de broder : à la main ou au crochet, à la machine à broder ou sur des métiers industriels (broderie mécanique). Le brodeur main réalise les motifs du dessin seul ou en association avec un styliste et un créateur.

Profil

  • Créativité
  • Habileté manuelle
  • Intérêt pour le travail des textiles
  • Sens des couleurs
  • Précision

Emploi et débouchés

La Fédération Française des Dentelles et Broderies (FFDB) représente plus de 2000 salariés en France (emplois directs et indirects autour des professions de brodeur et dentellier). Les brodeurs manuels travaillent essentiellement pour la haute couture, la couture de diffusion boutique, le cinéma, l'opéra, les théâtres nationaux, les grands cabarets parisiens et l'art contemporain. Salariés dans des "maisons" comme la célèbre entreprise Lesage, les brodeurs manuels effectuent un travail plus ouvrier que créatif. Enfin, certains artisans connaissent la notoriété par des créations innovantes pour le monde de la broderie. Les ateliers de broderie mécanique et leurs sous-traitants sont situés dans le Cambrésis, Saint-Quentin et Beaurevoir. Les régions Nord Pas-de-Calais et la Picardie concentrent 90% de la production nationale pour 2000 emplois et 330 entreprises artisanales. Chaque année, ces ateliers créent environ 800 modèles de broderie.  La machine à broder type Cornely a donné une nouvelle impulsion à la broderie permettant de produire des articles de qualité à des prix accessibles même si les somptueuses créations à la main ne sont pas égalées. Ils travaillent pour le prêt-à-porter, l'ameublement, le design d'intérieur, la bonneterie, la layette, le linge de maison, les écussons et les colifichets. La profession est soumise aux aléas de la mode. Certaines entreprises diversifient leurs activités par l’application de leurs techniques à d’autres secteurs comme la corseterie, le médical, l'automobile ou l’aérospatiale. Le coût de revient d'une broderie se mesure au nombre de points nécessaires à sa réalisation, à la qualité du fils et aux finitions ajoutées manuellement comme les rubans ou les nœuds. Ces opérations manuelles peuvent faire monter le coût de main d'œuvre à 80% du coût de production.
La Chine qui possède les mêmes machines à broder que les Européens fabrique aujourd'hui des produits de moyenne gamme de très bonne qualité laissant à l'Europe le haut de gamme qui suppose des investissements dans l'innovation et la créativité.

Devenir Brodeur

Formation initiale

Niveau V
- CAP Arts de la broderie, 2 ans.
Niveau IV
- BMA Broderie, 2 ans.
- FCIL arts de la mode broderie, chapellerie, fleurs, plumes, 1 an.
- FCIL broderie d’art option mode et spectacle, 1 an.
Niveau III
- DMA arts textiles et céramiques option arts textiles – spécialité broderie, 2 ans.

Formation professionnelle continue

Certains diplômes peuvent être préparés dans le cadre de la formation professionnelle continue. Les formations non diplômantes, de courte durée ou sous forme de cours à l'année, permettent de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement dans les techniques de la broderie (broderie main, broderie d’art à la machine, broderie d’art haute couture, points de base, etc.).