Dentellier

Métier du secteur : Textile

Métier

A partir d’un motif dessiné sur un papier, le dentellier par le ballet incessant de nœuds entrecroisés réalise une surface textile composée de vides et de pleins. Il utilise aiguilles, crochets et/ou fuseaux et des fils de lin blanc, coton, soie écrue, noire, fil d’or ou d’argent ou de couleur.

Profil

  • Créativité
  • Habileté manuelle
  • Précision
  • Intérêt pour le travail des textiles

Emploi et débouchés

Après la seconde Guerre Mondiale, la dentelle à la main était considérée comme un loisir. Le savoir-faire disparaissait peu à peu. Prenant conscience de la perte de ce patrimoine, Mick Fouriscot décida, en 1974, de créer une association pour l’enseignement et la promotion de la dentelle au fuseau. Dans cette dynamique, le président de la République encouragea la création des Ateliers nationaux du Puy et du Point d’Alençon. Aujourd’hui, les arts de la dentelle à la main connaissent un développement certain. On recense, en France, plus de 450 clubs dentelliers. La plupart des personnes qui se forment aux arts dentelliers pratiquent la dentelle en activité de loisir, certaines en font leur activité professionnelle. Les titulaires du CAP peuvent exercer en tant que fonctionnaires dans les ateliers nationaux (lorsqu’une place se libère) où elles réalisent des dentelles destinées à enrichir les collections du Mobilier National. Elles peuvent aussi être enseignantes dans des associations, artisans d’art ou artistes libres. Les débouchés sont très restreints (haute couture, arts plastiques…) pour les dentelles à la main car leur réalisation requiert de nombreuses heures de travail et elles atteignent par conséquent des prix de vente très élevés. Ainsi, les dentellières se tournent souvent vers des activités d’enseignement ou de création de modèles de dentelles.
La dentelle mécanique a connu une crise grave à partir des années 60. L’émancipation de la femme, la mode des mini-jupes et la suppression des mantilles aux offices religieux ont fortement ébranlé cette activité. Dans les années 90, les industriels de la dentelle produite à Calais et Caudry se sont associés pour mieux faire connaître leur produit sous le label “Dentelle de Calais”. Ils proposent une dentelle de qualité fabriquée sur métier Leavers et dont la réputation est mondiale (plus de 80% à l’export). Ces fabricants font preuve d’une grande créativité avec de nouveaux dessins et l’utilisation de matières inédites.
La Fédération française des dentelles et broderies (FFDB) représente plus de 3500 salariés en France (emplois directs et indirects autour des professions de brodeur et dentellier) répartis dans plus d’une centaine d’entreprises et un chiffre d’affaires proche de 230 millions d’euros dont 65% à l’exportation.

Devenir Dentellier

Formation initiale

Niveau V
- CAP arts de la dentelle option fuseaux, 2 ans.
- CAP arts de la dentelle option aiguille, 2 ans.
- Actuellement, aucun lycée professionnel ne dispense l’enseignement du CAP arts de la dentelle. C’est dans le cadre de trois associations que le CAP de la dentelle au fuseau peut se préparer : le Centre d’Enseignement à la dentelle au fuseau du Puy en Velay (le plus ancien et le précurseur), le
Conservatoire de la dentelle de Bayeux et l’Hôtel de la dentelle de Brioude.
Niveau IV
- BMA de la dentelle aux fuseaux, 2 ans.
- BMA de la dentelle à l’aiguille, 2 ans.

Formation professionnelle continue

Certains diplômes peuvent être préparés dans le cadre de la formation professionnelle continue. Les formations non diplômantes, de courte durée ou sous forme de cours à l’année, permettent de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement dans les différentes techniques des arts de la dentelle.