Tisserand

Métier du secteur : Textile

Métier

Le tisserand crée des tissus par l'entrecroisement de fils de chaîne (fils formant la longueur du tissu) et de fils de trame (fils constituant la largeur du tissu). Il peut utiliser plusieurs types de métiers à tisser : le métier mécanique (automatique à navettes, à foules multiples) et le métier à bras qui reste le plus connu. Le mouvement des divers éléments de celui-ci est actionné par les bras et les jambes de l'artisan. Il est utilisé pour les besoins de l'échantillonnage de l'artisanat, la reproduction d'étoffes anciennes, les réalisations de tissus élaborés et sophistiqués du luxe. Certains tisserands se consacrent à l'élaboration de prototypes destinés à la production en série industrielle ou s'orientent vers la création artistique.

Profil

  • Habileté manuelle
  • Intérêt pour le travail des textiles
  • Sens des couleurs
  • Précision
  • Créativité

Emploi et débouchés

On recense en France une soixantaine de tisserands qui exercent leur métier de façon artisanale. Ils  sont surtout installés dans les régions où la tradition textile est très vivante : Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, Limousin, Aquitaine, Bretagne, Alsace et Lorraine. Leur production est orientée vers les secteurs du linge de maison, de l’habillement, de la décoration intérieure ou de l’expression artistique.
Selon le type de fibres utilisées et le tissu réalisé, le tisserand à bras tisse de 30 cm à 10 mètres de tissu pour dix heures de travail avec une moyenne de quatre mètres par jour. Les tisserands travaillant sur métiers manuels produisent essentiellement pour une clientèle de particuliers à laquelle ils proposent vêtements et textiles pour l’ameublement et la maison, commercialisés en direct (boutiques, salons, marchés). Ils peuvent également être sollicités par une clientèle de professionnels pour les besoins de l’échantillonnage de tissus, pour la reproduction d’étoffes anciennes et pour la réalisation de tissus élaborés et sophistiqués de haute qualité.  Certains tisserands se consacrent à l’élaboration de prototypes destinés à la production en série industrielle ou s’orientent vers la création artistique.
En raison de la fermeture de filatures en France et en Europe, les tisserands rencontrent de plus en plus de difficultés pour l’approvisionnement en fibres de qualité.
Pour la commercialisation de leurs réalisations, les tisserands se font connaître à travers des expositions, des manifestations, des groupements d’artisans ou par l’intermédiaire de boutiques. Cependant, l’activité reste peu rémunératrice par elle-même : les débouchés irréguliers, les ventes imprévisibles.

Devenir Tisserand

Formation initiale

Niveau III
- DMA Arts textiles et céramiques option arts textiles, 2 ans.

Formation professionnelle continue

Des formations non diplômantes, d'une durée variable ou des cours à la semaine permettent de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement (initiation au tissage végétal, perfectionnement au tissage sur cadre, techniques de filage, teinture).