Aides financières

Prêts, exonérations, prise en charges de formations, plusieurs aides existent pour la transmission d’entreprise.

Les plus importantes sont destinées au repreneur, afin de l’aider à financer la reprise. Ces aides sont souvent un complément ou un appui permettant l’obtention d’un prêt bancaire. En voici quelques exemples.

Le contrat de développement-transmission de la Banque publique d'investissement (BPI)

Destiné aux repreneurs de PME, le Contrat de Développement Transmission est un prêt sans garantie ni caution personnelle, de 40 000 à 400 000 euros, d'une durée de 7 ans maximum avec un allègement du remboursement les 2 premières années. Il accompagne systématiquement un prêt bancaire d'une durée minimum de 5 ans qui peut bénéficier d'une garantie BPIFrance. Il représente au maximum 40 % de l’ensemble des prêts mis en place.

Contactez la structure BPIFrance de votre région.
www.bpifrance.fr/

Dispositif Nacre (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise)

Le dispositif Nacre est destiné aux demandeurs d’emploi, aux personnes en difficulté d’insertion et aux salariés repreneurs de leur entreprise. Il permet de bénéficier d’un accompagnement personnalisé : aide au montage de projet, appui pour le financement auprès des banques et accompagnement durant les trois ans suivant la création ou la reprise d’entreprise. Il comprend un prêt à taux zéro pouvant aller jusqu’à 10 000 euros, en complément d’un prêt bancaire.

Pour bénéficier du dispositif vous devez contacter un opérateur d’accompagnement nacre de la région où vous souhaitez implanter votre entreprise.
http://www.emploi.gouv.fr/nacre

Le prêt d’honneur Initiative France

Le réseau Initiative France accorde des prêts d’honneur aux créateurs ou repreneurs d’entreprises, sans intérêts ni garanties et remboursables sur une période de deux à cinq ans. En 2011, la moyenne nationale des prêts d’honneur du réseau Initiative s’élevait à 8 150 euros. Ce prêt d’honneur permet de renforcer les fonds propres du repreneur et a pour but de faciliter l’obtention d’un prêt bancaire.

Pour plus d’informations contactez la plateforme Initiative de votre département.
www.initiative-france.fr

 

Le prêt d’honneur du Réseau entreprendre

Les lauréats du prêt d’honneur du Réseau entreprendre se voient accorder un prêt de 15.000 à 50.000€, sans intérêt ni garantie. Ils bénéficient également d’un accompagnement personnalisé d’une durée de deux à trois ans par un chef d’entreprise adhérent du réseau.

Contacter l’association Réseau entreprendre de votre région.
www.reseau-entreprendre.org

Le Pack "Prêt à financer"

Ce service délivre à l’artisan une pré-garantie de crédit, après validation économique du projet par sa Chambre de métiers et de l'artisanat et validation financière par la Siagi. L’artisan est ainsi en position de force pour obtenir ensuite un crédit auprès de sa banque. Ce dispositif concerne les projets de création, reprise et développement de l’entreprise.

Plus d'informations sur le site de la SIAGI.
www.siagi.com/


D’autres aides, nationales et régionales, permettent de suivre une formation, de se faire accompagner par un conseiller, de bénéficier d’exonérations fiscales et sociales, ou encore de faire évaluer son entreprise :

Développé par l'Institut supérieur des métiers, l'Observatoire des aides aux entreprises est une source centrale de diffusion d'information sur les aides aux entreprises, avec plus de 3000 dispositifs publics référencés : www.aides-entreprises.fr

Le service Sémaphore recense l'ensemble des dispositifs d'aide et de soutien aux entreprises applicables en France, à tous les niveaux territoriaux. Il propose plus de 5000 fiches disponibles gratuitement : www.bpifrance.fr/